mardi 17 juillet 2018

Il faut croire que je suis aussi de retour...

Mes chers lecteurs,

Me revoilà à minuit dans la pénombre de ma chambre, l'écran de mon ordinateur éclairant mon visage sans émotion, mon casque vissé sur les oreilles écoutant Big Flo et Oli je suis là, je reviens après tout ce temps. Au départ, je voulais vous écrire une chronique, comme au bon vieux temps mais je n'ai pas fini le livre en question, et ça ne me ressemble pas d'écrire sur un livre que je n'ai pas fini... Ca fait longtemps que je n'ai pas fini un livre mais celui-là je sais que c'est le bon, avant même la dernière page je sais que ce sera un coup de coeur ! Il aura une saveur particulière. Ce sera LE livre qui me fera renouer avec la littérature, avec moi-même et encore plus surprenant avec vous. Comme quoi certains livre changent votre vie.

Celui-ci en fait partie, qu'il l'aurait pourtant cru, je l'ai trouvé sur une étagère dans l'escalier de ma maison de vacances où s'empilent des tas de bouquins à peine lu ou laissé par des visiteurs partis depuis longtemps.

C'est un livre plus adulte, peut-être parce que je le suis aussi, que ceux que je lisais à l'époque où je vous écrivais et commençais tous mes articles, par un "Bonjour à tous ! Aujourd'hui on se retrouve pour..." très énergique que je rédigeais avec beaucoup de fierté.

Parce qu'après tout qu'ai-je fait dans ma vie de remarquable à part ce blog ? Pas grand chose... Peut-être quelques photos qui valent le détour, des bonnes notes sur un bulletin et encore ça c'était avant, à la rigueur deux nouvelles qui traînent dans un tiroir et des poèmes rédigés à la va-vite dans un carnet. 

Ni plus ni moins, mais il y a ce blog qui lorsque je l'ai quitté comptait 100 membres et plus de mille abonnés sur insta. Une belle réussite !  Beaucoup de fierté et de travail. Peut-être trop de travail... Trop pour moi, disons le clairement j'ai pété les plombs parce que je travaillais trop entre ce blog, le lycée, mes ambitions démesurées d'obtenir un double diplôme et ma quête de la perfection à toute épreuve, mon extrême détermination, comme m'a dit ma prof de français qui détegnait sur chacun de mes actes m'a pourri la vie.

C'était simplement trop, j'ai ralenti, ralenti mais parfois lorsqu'on roule trop vite sur un route glissante, freiner est bien inutile et l'on finit dans le décor. C'est ce qui a fini par m'arriver et je n'en dirai pas plus parce que je n'ai jamais parlé de ma vie privé ici et je ne souhaite pas le faire aujourd'hui. 

En tout cas sachez que prendre la décision d'arrêter ce blog a été très difficile, j'en ai même pleuré je me revois écrire le SMS à Camille pour lui annoncer cette décision. Elle faisait partie de celles qui ont un goût amer en bouche, c'est bien pour cela que je n'ai jamais pu me résilier à vous rédiger un article pour vous l'annoncer.

Abandonner ça ne me ressemble pas. Mais ces dernières années, j'ai dû abandonner trop de choses et de personnes parfois malgré moi, le blog faisait parti de ces dommages collatéraux. 

Mais bon, me voilà aujourd'hui de retour après cette longue pause. En ce moment, je cherche qui je suis devenue et je crois que j'ai besoin de ce blog pour le savoir, de vous en fait. Parce qu'à travers vous j'ai l'impression d'exister et de servir à quelque chose, je me sens utile. Vous m'avez fait grandir et aujourd'hui me revoici grandi et plus mature que jamais.

Alors je ne vous promets rien parce qu'il y a quelque jours, j'ai eu dix-sept ans et que ça veut dire que l'année prochaine je serai en terminale, en S en plus. Donc ça veut dire le bac, puis la fac ou bien Science-Po qui m'intéresse beaucoup et on sait tous que ça rime avec beaucoup de travail tout cela. Je ne vous promets rien mais j'essaierai, j'essaierai d'être là de temps en temps de rédiger certaines chroniques et articles, comme avant. Et j'espère que vous serez là aussi :)

Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit et je vous dis à bientôt !

Pauline