mercredi 25 janvier 2017

Eldorado

Chronique de Camille


Eldorado


Titre : Eldorado
Auteur : Laurent Gaudé
Langue d'écriture : français
Éditeur : j'ai lu 
Date de parution : 2006
Prix : 6,10€

lu en : janvier 2017








" Et pourtant durant tout son récit, elle ne s'était pas départie de la pleine dignité de ceux que la vie gifle sans raison et qui restent debout. "


Quatrième de couverture :


" Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement, elles blessent toutes."

Pour fuir leur misère et rejoindre l'Eldorado, les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune... avant d'être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé ? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l'humanité l'emporter sur les certitudes...

Dramaturge et romancier, Laurent Gaudé est notamment l'auteur de La mort du roi Tsongor, prix Goncourt des lycéens 2002, Le soleil des Scorta, prix Goncourt 2004, Dans la nuit Mozamique, Ouragan, Les oliviers du Négus, Pour seul cortège ou encore Danser les ombres aux Editions Actes Sud.



" Parce que la volonté rend beau et que devant la beauté, l'homme heureusement, a encore le réflexe, parfois, de se mettre à genoux. "



Avis :

Eldorado est un livre que j'ai du lire cette année pour les cours de français et que je ne connaissais absolument pas. J'ai donc commencé ce livre sans savoir à quoi m'attendre, et voici ce que j'en ai pensé :

  Dès le début du livre, l'auteur nous interpelle par une écriture délicate, entraînante, qui nous donne envie de lire la suite, de continuer dès le commencement. Il met une part de mystère dans ce début, en parlant de cette ombre, cette ombre qui ne cesse de nous suivre durant toute la longueur du livre. 

  La narration est partagée entre Salvatore Piracci et Soleiman, l'un sicilien l'autre soudanais, pour l'un le narrateur est extérieur, pour l'autre la narration est intérieure. L'un est garde-côte, l'autre est migrant. Ils sont opposés et pourtant ils vont à eux-deux nous raconter leur histoire, toutes deux liées par un but précis : l'atteinte de l'Eldorado. Deux personnes aux trajets physiques et intérieurs parallèles.
  Ces deux personnages sont aussi complexes qu'attachants, et se retrouver au cœur de leurs pensées nous fait vivre l'histoire de façons différentes nous ouvrant ainsi à plusieurs points de vue en fonction du statut du protagoniste, ce qui créé le charme de l'ouvrage.

  Le livre est un roman qui, c'est intéressant de le savoir, parle de la migration, un sujet d'actualité. Mais l'auteur a écrit ce livre avant que l'on commence à en parler autant, ce qui augmente l'importance du sujet traité et la valeur de celui-ci. Parlant d'un sujet sensible, l'histoire racontée est émouvante. Aussi bien lorsqu'elle est racontée par Soleiman, que la frontière a blessé et qui ne cesse de vouloir rejoindre le lieu où il pourrait vivre en paix, que lorsqu'elle est racontée par Salvatore, lasse de voir tous ces migrants qu'il ne peut sauver, de les voir mourir ou être renvoyés chez eux après tout ce qu'ils ont enduré. 


" Le visage de la vie humaine battue par le malheur. "

  On suit ainsi l'histoire de deux hommes qui cherchent à trouver leur idéal, qui vont traverser des épreuves compliquées, qui vont souffrir, réfléchir, douter sur ce qu'ils sont, sur leur place...  et qui vont apprendre à garder la foi et à rester fidèle à ce en quoi ils croient. 


" Il y avait cela dans son regard, 
cette volonté là. "

  Dans ce livre on découvre, on comprend, on apprend. On ouvre les yeux sur tout ce que l'on ne voit pas. Découvrir les conditions de passage des migrants, les histoires qu'ils racontaient, tous ces gens décédés en cherchant un lieu où ils pensaient être heureux, leur renvoi chez eux... Toutes ces choses auxquelles on n'accorde aucune importance mais qui racontée font se rendre compte. Toutes ces choses qui ont fait que le livre m'a énormément plu et dégoûté. Oui, tout ça. 



  De peur de vous gâcher les surprises que réserve ce bijou, je n'en dirai pas plus, appart un dernier mot sur la fin. Une fin belle et extraordinaire, qui n'aurait pas pu être mieux. 



Un très beau livre écrit d'une jolie plume sur un sujet sensible que je conseille de tout cœur !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire nous fait toujours très plaisir :D Vous pouvez nous dire :
- Si vous l'avez lu ? ^.^
- Si vous avez envie de le lire ? =D
- Ce que vous avez pensé sur l'article ?:)

Pour cela rien de plus simple (pas besoin d'un compte particulier ^^ ), il suffit d'écrire un message et de choisir soit un des "profils" soit votre compte google, si vous n'en avez pas on vous conseille anonyme ;)

Merci pour tous vos commentaires <3