vendredi 26 décembre 2014

La Demoiselle des Lumières





Chronique de Gabrielle (l'une de nos chroniqueuse honoraire) Pour plus d'infos sur notre équipe, voici l'article qui explique tout : ici

La demoiselle des Lumières Fille de Voltaire 


Auteur : Annie Jay
Éditeur : Hachette Jeunesse
Année de sortie : 2012
Nombre de pages : 282
Prix : 5,90 €
Genre :  Historique

« -Quelle déplorable éducation je vous ai donnée, se plaint régulièrement M. de Voltaire lorsque je déclame mal mon texte au tripot. J’aurais tant aimé faire de vous une vraie demoiselle des Lumières.»




Résumé : 



A dix-sept ans, Marie Corneille quitte Paris pour le château du grand Voltaire. Le philosophe a décidé de l’adopter, elle, une jeune fille sans le sou et sans éducation. Voltaire écrit, donne des bals et des représentations théâtrales. Il veut faire de Marie une demoiselle digne de sa cour : cultivée, spirituelle, gracieuse. Mais la nouvelles élève n’aime pas les tragédies et ne montre pas plus de dispositions pour l’écriture que pour la danse. A moins qu’un beau gentilhomme l’invite!

Mon avis :

J’ai absolument adoré ce livre et j’ai beaucoup de choses à dire dessus.

Je vais commencer par les points négatifs, ce sera le plus court. Tout d’abord la quatrième de couverture laisse à penser qu’il s’agit d’une simple histoire entre deux personnes du 18ème siècle ce qui est complètement faux ! Cette histoire d’amour figure dans le récit mais ce n’est pas le sujet principal du livre. Ce roman raconte plutôt l’histoire d’une jeune fille qui est adoptée par un grand philosophe alors qu’elle ne sait même pas ce qu’est la philosophie ou la littérature. Elle est adoptée par Voltaire simplement grâce à sa parenté éloignée avec Pierre Corneille.
Dès le début, le récit commence avec une histoire de loterie un peu étrange, que la narratrice nous rappelle à chaque fin de chapitre. J’ai mis un certain à comprendre la comparaison avec la loterie et j’ai donc trouvé dommage de ne pas comprendre l’histoire dès les premières pages.

Cependant, j’ai beaucoup apprécié le fait que ce soit une histoire inspirée d’un fait réel, fait que l’auteur nous précise à la cinquième page du livre. Le roman est un journal intime que Marie Corneille aurait pu écrire et toute l’histoire est une sorte de flash-back sur son enfance, sa vie chez M.de Voltaire, etc…

Il y a également beaucoup de dates ou de détails sur son âge ce qui nous permet de nous situer facilement dans la chronologie du récit et de constater l’avancée de l’histoire en fonction de son arrivée chez le philosophe.
Le récit est raconté à la première personne, le narrateur est interne, nous sommes à la place de l’héroïne Marie Corneille ce qui rend les personnages de l’histoire facilement attachants. La jeune fille nous fait partager ses peurs, ses avis et ses déceptions. En effet, elle utilise souvent la 3ème personne du pluriel, ce qui donne l’impression qu’elle s’adresse à nous, qu’elle est en face de nous en train de nous raconter son histoire. Elle nous permet aussi de découvrir et de mieux connaître M. Voltaire dans sa rivalité avec Jean-Jacques Rousseau, dans son rôle lors de l’affaire du procès Calas ou encore dans l’opposition du philosophe à l’Eglise.

Le dernier point positif ne concerne pas le récit mais la couverture du livre. J’ai trouvé l’illustration de la couverture (faite par Sophie Leblanc) très jolie ce qui m’a encore plus donné envie de le lire.

Bref, j’ai a-d-o-r-é ce roman et je vous le recommande vivement ! J’avais décidé de lire ce livre car il parlait du siècle des Lumières et que j’avais besoin de renseignements sur cette période : je n’en ai pas manqué ! Annie Jay est une très bonne romancière historique que j’apprécie beaucoup.

Un excellent roman historique que je conseille à tous ceux qui aime le siècle des Lumières ou qui aiment le roman historique ! 


Ma note: 





Un gros coup de cœur pour ce livre formidable!!! 



Faits réels…
Marie Corneille, arrière-petite-nièce du poète Pierre Corneille, a réellement existé. Née dans la pauvreté, elle devint la fille adoptive de l’écrivain le plus connu de son temps, François-Marie Arouet, dit Voltaire. Le vieux philosophe l’aima comme son enfant.

Marie vit et entendit bien des choses dans la maison du grand homme ! A commencer par le déroulement de l’affaire Calas, cette erreur judiciaire qui bouleversa la France, et qui incita Voltaire à faire le procès de l’Intolérance.

6 commentaires:

  1. J'avais aussi beaucoup aimé cette lecture♥ Contente qu'elle t'ai plu *-*

    RépondreSupprimer
  2. C'est une bonne chose à savoir que la romance ne soit pas le centre du récit. J'aime beaucoup tout ce qui se rapport au siècle des lumières alors je me laisserai peut-être tentée par ce livre!

    RépondreSupprimer
  3. Il y a quelques années je dévorais les romans d'Annie Jay, et je pense lire celui-ci que je ne connaissais pas ! Merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  4. J'avais beaucoup aimé ce bouquin ! ^^

    RépondreSupprimer

Un commentaire nous fait toujours très plaisir :D Vous pouvez nous dire :
- Si vous l'avez lu ? ^.^
- Si vous avez envie de le lire ? =D
- Ce que vous avez pensé sur l'article ?:)

Pour cela rien de plus simple (pas besoin d'un compte particulier ^^ ), il suffit d'écrire un message et de choisir soit un des "profils" soit votre compte google, si vous n'en avez pas on vous conseille anonyme ;)

Merci pour tous vos commentaires <3