mardi 26 mai 2015

Ivy, tome 1

Chronique de Camille 


The Book of Ivy.







Auteur : Amy Engel
Année de parution : 2014 V.O, 2015 pour V.F 

Langue originale du livre : Anglais (Etats-Unis)
Titre original : The Book of Ivy 
Nombre de pages version poche : 342
 
Prix du livre grand format : 15€
Maison d'édition : Lumen
Genre : Dystopie 










Quatrième de Couverture :


NÉE POUR TRAHIR ET FAITE POUR TUER...
SERA-T-ELLE A LA HAUTEUR ?

Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontés pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et filles des adversaires d'autrefois sont contrains de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. 

J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importe mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche. 

Bishop doit mourir, et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faire pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? A la fois histoire d'amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes. 


"Peut être qu'on attend trop de la liberté. La liberté, 

on l'avait avant la guerre. Et regarde où ça nous a 

mené."

Avis :

Ce livre me tentait depuis longtemps, depuis sa sortie pour ainsi dire. Et je l'ai enfin eu (Merci *-*) ! J'étais tellement contente que je l'ai commencé directement après l'avoir eu. Il m'a fallut 5 heures, pour le lire, il m'a volé mon sommeil, pour ainsi dire. J'ai lu jusqu'à 2h30 du matin. Parce que j'avais mal aux dents, certes, mais aussi parce que ce livre me permettait de penser à autre chose, et je ne pouvais plus m'en détacher. 




Ivy a 16 ans. Elle vit dans une version futuriste des Etats-Unis, ou l'humanité à été presque entièrement décimée. Elle habite donc dans une petite partie des USA, qui a-t-il a l'extérieur ? On ne le sait pas. Y a t-il d'autres humains ? Non plus. Les seules personnes à sortir à l'extérieur sont des militaires qui ne sont jamais revenus vivants, ou bien des prisonniers, pour les tuer. 
Le grand-père de celle-ci et le grand-père de celui auquel elle est destiné était en conflit, l'un votant pour une démocratie, vous dira-t-on, l'autre pour un don au pouvoir héréditaire. La famille adverse de celle de Ivy a gagné, et aujourd'hui, elle est promise pour unifier les camps. La ville est séparée en deux. Comme ci on avait d'un côté la campagne et la ville de l'autre, même si là n'est pas du tout le sujet, d'un côté le camp fondateur et de l'autre le camps président, mais ça reste un pays unifié, attention.  
Tous les ans, un mariage a lieu entre les fils et filles des parties autrefois adverses, et c'est maintenant au tour d'Ivy, la fille de la famille fondatrice d'épouser le fils de la famille Président. Mais Ivy a un seul et unique but, car si sa famille s'est retirée, elle n'a pas renoncée au pouvoir pour autant ; elle doit le tuer. Mais d'abord, elle doit gagner sa confiance. Cependant Ivy se pose beaucoup de question, et subit la pression de son emménagement avec ce garçon tout de fois très beau et gentil, mais aussi de sa famille.

Sa mission va se révélée alors devenir beaucoup plus compliquée que ce qu'elle pensait, et Bishop ne va pas lui faciliter la tâche. Et si, d'un coup, elle se mettait à douter ? 
Sera-t-elle à la hauteur de faire ce à quoi elle a été destinée ? Laissera-t-elle ses doutes avoir raisons ? Écoutera-t-elle sa raison ou son cœur ? 





Le livre : Je trouve ce livre très beau. J'aime la robe, même si j'avoue que je l'imaginais bleue clair, mais ce que je préfère est l'écriture, avec les immeubles dessinés à l'intérieur qui nous rappelle totalement l'univers dystopique. La quatrième de couverture aussi est jolie, j'aime beaucoup. 
Mais j'avoue que hormis le poignard avec la fille en robe de mariée, et bien je n'imagine pas du tout la ville dans laquelle ils se trouve comme ça, avec les immeubles détruits. A aucun moment dans le livre on nous laisse penser que l'extérieur ressemble à ça, alors je pense que aussi bien dans le résumé que sur la couverture le côté "Thriller Dystopique" est exagéré. 


En ce qui concerne ce tome, je tiens à préciser quelque chose. Si je m'attendais à une dystopie thriller, avec meurtres, trahisons, tristesse, dans le style Dualed, avec des fuites etc... Comme je l'ai pensé en lisant le résumé, ce n'est pas du tout, du tout ça. Peut être est-ce mieux, d'ailleurs, mais je n'ai pas du tout du tout retrouvé l'univers thriller et dystopique auquel je m'attendais (c'est vrai que la dernière phrase du résumé ment un peu, quand même, pour ce premier tome ^^). L'univers n'est pas tellement décris, il est plutôt normal en fait, si on oublie les différentes parties et la façon totalement différente de fonctionner et de vivre par rapport à aujourd'hui. De plus, thriller ? Non, pas vraiment ; enfin, à mon goût
C'était juste ma petite intervention sur cette dernière phrase de la quatrième de couverture qui me chiffonne, bon, sauf le compte à rebours, car je l'ai vraiment senti au plus profond de moi, je ne sais pas pourquoi. Mais ce n'est en rien négatif ce petit paragraphe, c'est plutôt explicatif ; et je pense que ça ne concerne que le premier tome. Parce que hormis ça, cette lecture a été extraordinaire !

On commence donc le roman en entrant directement dans le vif du sujet, elle va se marier, elle doit le tuer. Les sentiments sont directement exprimés, les explications données.

Au fil de la lecture, on apprend donc à connaître Ivy. A la fois hésitante et sûre d'elle, solitaire et attentive, sous pression par sa soeur et son père, souffrant d'une certaine manière de son passé. Mais courageuse et curieuse, et surtout, attachante. Elle raconte quelques fois son passé, ses souvenirs, et nous plonge au cœur de ses émotions et ses ressentis. 
On la suit peu à peu, quand elle se marie, quand elle habite avec son époux... Oui, parce que l'histoire raconte l'évolution de sa mission
Elle raconte les 3 mois qu'elle va passer à vivre avec Bishop dans leur appartement, ce qu'il va se passer, ses découvertes... C'est génial. 

Pour être sincères, je n'attendais que les moments où elle était chez elle ;). 

Donc on lit, on lit encore et encore, parce que l'on veut savoir. On veut que ça se passe. Et s'en suit une histoire prenante dont on ne peut plus se lasser. 
Mais ce livre est aussi surprenant et riche en révélations ; tout ce que j'aime ! 

Au niveau des personnages, j'ai détesté mais alors détesté risque de spoiler ? la sœur d'Ivy  fin, et ce, depuis le début du livre. Rahh, ce personnage m'horripile.
Quand à Bishop, je l'ai adoré, tout simplement. C'est le personnage parfait que l'on a envie de plus connaître tout le long du livre. Doux, gentil, beau et attachant. 
J'ai aussi bien aimé la femme du président et le président, même si je m'attendais à les détester et que je ne suis pas totalement d'accord avec leurs façons de penser, ils m'ont toucher à leur façon. Et le père d'Ivy aussi d'une certaine façon, mais lui je ne l'aime pas quand même.

J'ai juste peut être trouvé que ça manquait de descriptions, quand à l'univers ou aux lieux, même si ce n'est pas une énorme reproche. 

La fin... La fin : Ce qu'elle a fait, ce qu'elle a décider... Hmm... Tut, tut, tut. Pas d'accord, du tout, du tout. Je n'aime pas, et je dirai même que je lui en veux d'avoir fait ça. Je n'aime pas vraiment ces fins là, j'avoue. Mais, d'un autre côté, cette fin relance complètement l'histoire. Le suspens est à son comble, le cerveau à bloc, jusqu'à la dernière page, jusqu'au dernier mot, et même après. Jusqu'à la fin. Et tout simplement, on veut une suite ! On veut voir ! 

En clair un livre accrochant et prenant, que l'on prend plaisir à lire, ne pouvant plus s'en détacher. Un personnage avec des émotions bien ressenties, une situation que l'on prend plaisir à suivre et que l'on voit évoluer avec plaisir (ou pas). Pour un tout, passionnant.


Un livre que je conseille aux fans de dystopie même si il y a un manque de description et de dystopie-thriller en elle-même quand à l'univers. 
Bon, je le conseille à tous ceux que ce livre tente, il est génial, et vous ne serez pas déçus.  

Une excellente lecture.

5 commentaires:

  1. Mais c'est quoi cette chronique ? Comment vais-je résister maintenant ? J'ai trop de livres dans la PAL, mais ce livre a l'air génial et ta chronique n'arrange rien.
    Je préfére la couverture VF à celle VO où il y a à mon gout trop de blanc...
    Par contre, la lecture est un bon remède contre les rages de dents, hi hi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup ! ^^ ça fait plaisir :D
      Je te le conseille vraiment !!! *_* tu ne peux pas ne pas le lire voyons ! :P
      c'est vrai que la V.f est beaucoup plus belle ^^, et c'est sur, un excellent moyen ! ;)

      Camille ♡

      Supprimer
  2. Il me donne telleeeeeement envie! Mais mon porte-monnaie crie famine...
    Je ne sais plus si je vous l'ai déjà dis, mais j'aime bcp votre nouveau graphisme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je te le conseille tellement ! *_* mais comme je te comprends pour la panne de sous :,( ;) !
      Merci beaucoup ! Ça fait très plaisir ! :)

      Camille :)

      Supprimer
  3. Ce livre était génial ! Je l'ai lu en deux jours et comme toi, je ne m'attendais à avoir des meurtres... Mais pas du tout ! La fin est une véritable tragédie et je veux absolument lire la suite ! (Et moi aussi je déteste les deux personnes que tu as cité...des sans-cœur qui l'abandonnent au dernier moment, pff)
    C'est toi qui as fait le résumé ? En tout cas, il est super et on comprend mieux de quoi ça parle ! Tu en dis suffisamment dans ton avis mais pas de trop (contrairement à moi qui ai tendance à spoiler)
    Sinon pour les immeubles, pendant tout le roman, j'imaginais de belles petite maisons, bien blanches...comme ce qu'on voit dans les films ! Mais je suppose que les immeubles détruits que nous voyons sur la couverture, c'est ce qu'il y a en dehors de leur petite ville.
    Tu sais quand sortira le tome 2 en poche ?
    (Je sais, ça fait presque deux ans que tu as écrit cette chronique mais je viens de me créer un blog et je regarde un peu ce que font les autres ^^)

    RépondreSupprimer

Un commentaire nous fait toujours très plaisir :D Vous pouvez nous dire :
- Si vous l'avez lu ? ^.^
- Si vous avez envie de le lire ? =D
- Ce que vous avez pensé sur l'article ?:)

Pour cela rien de plus simple (pas besoin d'un compte particulier ^^ ), il suffit d'écrire un message et de choisir soit un des "profils" soit votre compte google, si vous n'en avez pas on vous conseille anonyme ;)

Merci pour tous vos commentaires <3